Image 1 of 0

Vignobles Dulon - 133 Grand Jean - 33760 SOULIGNAC - Tél: +33 5 56 23 69 16 - Fax: +33 5 57 34 41 29 © 2012 Réalisé par AUM WEB
Site logo

Entretien de la vigne

Tous les travaux effectués au cours du cycle végétatif de la vigne ont pour but d'améliorer la qualité du raisin récolté et de maîtriser la vigueur de la plante. On distingue différentes phases caractérisant l’entretien de la vigne :

La taille de la vigne est donc primordiale pour laisser le passage des outils et éliminer la végétation inutile. On pratique une taille dite à double guyot (avec deux branches) pour mieux répartir les grappes et réduire ainsi les risques de pourriture. Dès le débourrement (sortie des bourgeons), au mois d'avril, nous faisons tomber des bourgeons, pour en laisser en moyenne 5 par aste (branche) afin de maîtriser les rendements et la végétation.

L’épamprage consiste à enlever les tiges inutiles des ceps de vigne afin de canaliser la sève vers les zones fructifères du pied de vigne.

En Juillet, on relève la vigne, c'est à dire que l'on place les branches de vigne qui tombent vers le sol entre les fils de fer. Ainsi maintenus, les branches et les raisins bénéficient d'une meilleure exposition au soleil et laissent le passage libre aux engins agricoles.
L’écimage et le rognage, pratiqués en juin-juillet-août consistent à couper les branches en hauteur et sur les côtés pour limiter la vigueur de la plante et éviter que toute son énergie soit concentrée sur les feuilles et non sur les fruits.

Entre mi-juillet et mi-août, on enlève les feuilles se trouvant au niveau des grappes pour plusieurs raisons. L'effeuillage permet tout d'abord une meilleure exposition au soleil des fruits pour la maturation, mais aussi une diminution de l’humidité autour des fruits, ce qui limite les risques de maladies. Enfin, la récolte est ainsi facilitée.

Stacks Image 154

Toujours afin d'améliorer la qualité de la vendange, nous coupons une partie des grappes vertes sur chaque pied de vigne afin que toute l'énergie soit concentrée sur moins de grappes et que la maturité soit meilleure.

Développement de la vigne

Après la période de repos hivernal de la vigne, les bourgeons apparaissent lorsque les températures augmentent. Dans nos vignobles surplombant la Garonne, où les températures sont adoucies par le fleuve, le débourrement se fait assez tôt au printemps. Ce phénomène dépend de la température, du cépage, de la date de la taille ainsi que de la vigueur du cep. C’est un moment crucial pour la vigne où l'on craint le gel de printemps qui menace les délicats bourgeons contenant les futures grappes.

La floraison de la vigne suit 8 à 12 semaines après la sortie des bourgeons et dure de 7 à 15 jours. De petites fleurs s’ouvrent sur les grappes et sont plus ou moins complètement fécondées durant cette période. De fortes rafales de vent ou un climat froid et humide peuvent nuire à cette floraison, et ainsi à la récolte de l’année en cours.

En Juillet, les fleurs laissent place à des petites grappes. Cette période s'appelle la nouaison. Les feuilles et les branches poussent vite pour favoriser la photosynthèse et nourrir les baies en sucres.

Début Août, les petites perles vertes et dures que sont les raisins se transforment en baies juteuses plus souples. La véraison marque le début du processus de maturation.

Stacks Image 141

A partir de ce moment, l’acidité diminue alors que la teneur en sucre augmente, surtout si le climat est chaud et sec. En général, la vendange commence environ 40 jours après la véraison.

Vendanges / Vinifications

Afin de couvrir les 130 hectares de la propriété, les vendanges sont réalisées mécaniquement, avec notre propre matériel.

La vendange mécanique a l’avantage de nous permettre de récolter à parfaite maturité. Nous pouvons également éviter les heures les plus chaudes de la journée pour conserver la fraîcheur aromatique des raisins.

De même, la durée entre la vendange et la mise en cuve est considérablement réduite ce qui diminue le risque d’oxydation du raisin.

Les machines à vendanger actuelles respectent vraiment les baies de raisin. Elles éraflent les grappes et laissent les raisins pas mûrs sur le pied de vigne, donc la qualité de la vendange mécanique s'est beaucoup améliorée.

Vinification des vins blanc

Macération pelliculaire :
Cette technique consiste à maintenir la vendange à 8° pendant 24 à 48h. En retardant le départ de la fermentation, les arômes sont révélés et le vin garde une belle fraîcheur.

Pressurage :
Les grappes sont pressées et l'on ne récupère que le jus pour la vinification des vins blancs. Cette opération doit être douce et progressive afin d' éviter toute pression brutale qui écraserait les pépins et libérerait des saveurs amères.

Débourbage :
Cette opération consiste à clarifier le jus de raisin qui est trouble après le pressurage. Le moût est logé pendant 12h dans une cuve refroidie à 8° pour d'une part éviter la fermentation qui troublerait davantage le vin mais aussi car le froid permet la décantation de toutes les particules en suspension.

Fermentation alcoolique:
Durant cette phase, le sucre est transformé en alcool par des levures. Effectuée en cuves inox thermo-régulées, cela nous permet de maintenir la température entre 18 et 20°C et de préserver au maximum les arômes délicats des vins blancs.

Soutirage et bâtonnage :
Le principal objectif du soutirage est de séparer le vin clair du dépôt (appelé lie) qui se forme au fond des cuves. Le bâtonnage permet de remettre en suspension les lies qui ont sédimentées car elles apportent de la structure et de la rondeur aux vins blancs.

Stacks Image 165

Vinification des vins rouges

Pour les fermentations en rouge, on érafle la vendange mais on garde les baies (pellicules et pulpe) qui donneront la couleur, les arômes et les tanins au vin.
Afin d'extraire le maximum d'arômes, de structure et pour donner une couleur soutenue à nos vins rouges, nous utilisons également la thermo-vinification. Cette étape consiste à chauffer la vendange à 75° puis à la refroidir immédiatement après à 10° pendant 7 jours. Ceci permet de produire des vins très fruités avec une structure soyeuse qui permet de consommer ces vins rapidement, sans devoir attendre des années de vieillissement en cave.
La fermentation commence dès que la température du moût remonte, elle est effectuée en cuves thermo-régulées pour éviter des températures trop importantes.
Pendant la fermentation, dû au dégagement de CO2, le jus reste au fond de la cuve alors que les baies, plus légères, remontent à la surface. Or comme ce sont les peaux qui contiennent la couleur, les arômes et les tanins, il faut que le jus soit en contact avec cette partie solide. Pour cela, on effectue un remontage, deux fois par jour.

Stacks Image 173
Stacks Image 210

On récupère le jus par le bas de la cuve puis on le remet dans la cuve par le haut pour que le jus arrose ces baies.
Lorsque tout le sucre est transformé en alcool, nous écoulons le jus de la cuve, et le marc (baies écrasées) est pressé pour récupérer un jus plus concentré qui apportera si besoin de la couleur et de la structure aux vins.